Lequel est le plus beau, le légume ou la semence?

Lequel est le plus beau, le légume ou la semence?
décembre 12, 2016 Emie-Claude Lamoureux
la diversité de semences

Lequel est le plus beau, le légume ou la semence?

De plus en plus, il semble que la communauté des « foodies » propose de nouveaux blogues, sites web et magazines pour partager mondialement leurs astuces et leurs recettes préférées. C’est le temps parfait pour discuter d’où proviennent nos aliments et la diversité de nos semences.

Ici et là des groupes s’organisent pour encourager et favoriser la diversité de semences.

Mais, que veut dire la diversité de semences?

Comme ce n’est pas tout le monde qui travaille dans l’industrie agroalimentaire, la diversité de semences est un peu abstraite. Selon nous (les non-agriculteurs), les semences sont nombreuses et on les retrouve partout, n’est-ce pas?

« Tout ce dont nous avons besoin pour cultiver une terre dépend d’un bon sol, du beau temps et la bonne quantité d’eau! »

Enfin, à vrai dire, ce qu’on retrouve au centre de ces minuscules semences est essentiel à notre système
alimentaire.

la diversité de semences

Les semences ont une variété de caractéristiques qui leur sont propres et utiles; incluant de différents niveaux de tolérance au stress, de protéine et de goût. Pensez aux carottes orange, aux épinards vert foncé, à l’ognon rouge, aux raisins violets… bref, tous les délicieux légumes et fruits que nous avons goûtés dans nos vies existent grâce aux minuscules semences.

 

Maintenant, savez-vous que plus de 63 % des semences commerciales appartiennent à seulement six corporations?


Un monde sans diversité de semences

Pour commencer, imaginez un monde sans diversité de semences. Dans cet avenir, les fermiers recevront leurs semences de la même compagnie, telle que Monsanto. Les semences seront imaginées, testées et cultivées dans des conditions contrôlées. Ensuite, elles seront distribuées de façon uniforme.

Avec cette supposition, les fermiers devront se fier à ce que ces semences brevetées poussent. Et n’oublions pas qu’ils auront accès à un seul type de semence de canola, un seul type de semence de blé et ainsi de suite. À travers le monde, TOUS les fermiers utiliseront les mêmes semences, qu’importe le climat, la condition du sol et l’accès à l’eau.


Quels seront les enjeux?

la diversité de semencesLorsque toutes les fermes utiliseront les mêmes semences pour leurs cultures, cela signifie qu’elles auront également les mêmes vulnérabilités aux pestes, maladies, sècheresses et changements climatiques.

Certaines régions auront besoin de plus de pesticides, engrais et eau. Évidemment, les fermiers devront découvrir la mixture chimique nécessaire durant la saison des moissons. Ils pourront pareillement se fier à une compagnie comme Monsanto, qui fournira tout le nécessaire en tant que pesticides et engrais.

Par ailleurs, les graines produites seront stériles et ne pourront donc pas être replantées d’une année sur l’autre. Des contrats ou les « accords technologiques » seront signés et Monsanto imposera des semences brevetées.

Il semble qu’une compagnie telle que Monsanto réjouira de cet avenir, n’est-ce pas?

La réalité, c’est que plusieurs compagnies ont la possibilité d’agir de la sorte!


Mais maintenant, imaginez un monde avec la diversité des semences.

Cette fois-ci, imaginez un monde dans lequel la diversité des semences sera encouragée et favorisée. Les semences seront non hybrides, libres de droits de propriété et pourront être ressemées et sélectionnées par l’agriculteur sur sa ferme.

Après avoir testé et comparé différents types de semences, les fermiers pourront utiliser leurs propres savoirs et expertises pour choisir celles résistantes au stress et aux maladies.

Parmi ces deux scénarios, lequel préférez-vous?

Quel avenir vous rend heureux et optimiste à propos de notre système alimentaire?


Découvrez les joueurs qui travaillent pour la diversité de semences

Depuis quelques années, USC Canada était occupé à développer leur programme « Semences de la survie ». Étant le programme principal d’USC Canada, ils travaillent en partenariat avec des collectivités agricoles dans 11 pays à travers le monde, comme au Bangladesh.

Le programme Semences de la survie (SdS) a établi deux importants partenariats au Bangladesh; avec Samajik Kollan Songstha (SKS) et Udayankur Seba Sangstha (USS). Ceux-ci se concentrent sur la protection de la diversité de semences en éduquant plus de 10,000 jeunes femmes, entre l’âge de 15 à 30 ans.

Avec l’aide et la continuité du programme Semences de la survie, une succession de jeunes femmes au Bangladesh sont devenues de petites fermières. Les jeunes femmes bénéficient directement de la création de petits jardins biologiques. Elles reçoivent également une formation d’un an durant leur participation au programme.

la diversité de semences

De cette façon, elles apprennent à cultiver leurs récoltent naturellement et à conserver une diversité de semences pour les prochaines années.Lorsque les cultures seront récoltées, le programme SdS aidera également les jeunes femmes à vendre tout excédent au marché local.

Il en résulte une communauté dynamique et écologique, créée par de jeunes femmes au Bangladesh. Elles cultivent leur nourriture à travers leur propre approvisionnement de semences variées.


Favoriser la diversité de semences tout près de chez nous

La ville de Montréal est richement dotée de nombreuses initiatives qui introduisent leurs bonnes idées pour faire triompher la diversité de semences, comme La Panthère Verte. Le fameux restaurant végétalien et biologique a établi un partenariat avec USC Canada pour encourager la diversité de semences!

Dans cette optique, La Panthère Verte a organisé une collecte de fonds qui a amassé des milliers de dollars pour soutenir le programme de « Semences de la survie » au Bangladesh.

Ils ont organisé des ventes de semences dans les cinq restaurants. Les profits de ces ventes ont été versés au programme Semences de la survie. Au mois de septembre, La Panthère Verte versait un don de 1 $ par vente de muesli. D’autres activités que La Panthère Verte a entamées incluent une course à obstacles et un tirage de carte-cadeau PRANA-BIO et NAADA YOGA.

Allez dans un restaurant La Panthère Verte et vous vous sentirez bien. Non seulement les mets sont frais, biologiques et végétaliens, mais en outre ils soutiennent la diversité de semences!

la diversité de semences

Préservez la diversité de semences!

Si vous n’avez pas eu la possibilité de participer à l’une de leur activité ou tirage, vous pouvez toujours encourager la diversité de semences en faisant un don à travers le site web de La Panthère Verte, sous leur section « Causes ».

En faisant un don de 10 $, vous donnez à une jeune femme au Bangladesh l’opportunité de se développer et de soutenir le système alimentaire globale.

À présent, vous êtes peut-être en train de penser « Manger un délicieux repas tout en contribuant à notre système alimentaire? »

Eh oui!

Quand vous mangez au restaurant La Panthère Verte, vous êtes en train de favoriser une communauté qui stimule le développement durable et social, sur une échelle locale et globale.

Alors, qu’en pensez-vous? Levons-nous pour nos petites semences!

Pourquoi est-ce important?

Les semences de l’agriculture sont comme les chenilles avant qu’elles se transforment en papillons. Elles sont moins populaires que les fruits et les légumes que nous adorons déguster. Mais si nous décidons de ne pas nous impliquer à conserver la diversité de semences, il se peut qu’on finisse par manger un seul type de tomate pour le reste de nos jours.

Ça semble un peu fade comme avenir de cuisson, n’est-ce pas? 

 

Notre seule solution est de continuer à promouvoir les biodiversité de nos graines!

 

Si vous avez apprécié cette publication abonnnez-vous à notre infolettre! 

 

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*